Comme chaque mois, l’histoire de nos Chroniques continue bon gré mal gré. Par le passé, il y avait à chaque édito des textes à présenter autour desquels tournaient la vie du site. Depuis de nombreux mois, ils se font de plus en plus rares. Or, faute d’autres topics susceptibles d’animer des discussions, nos récits sont depuis toujours le feu sacré des Chroniques qui les animent. Aussi, s’il devait y avoir un leitmotiv en ce début d’année, on pourrait le résumer à la question suivante : en dehors de nos seuls récits,  comment animer ce site qui possède une si longue histoire à partir de ce qui n’ait pas déjà été fait ou dit?

 

Dans cette optique, nous avons décidé de ne plus nous arrêter sur nos seuls travaux les plus aboutis que constituent nos récits (qui, sans doute à force de notre exigence de plus en plus grande, se tarissent) mais à toute forme de production, notamment les brouillons et les esquisses ou même amorces de projet de plan. Bien sûr, il nous reste à oser les livrer en pâture. Ces nouvelles rubriques ouvertes en début d’année commencent timidement, parce qu’il nous faut avoir le réflexe d’associer plus en amont la communauté…

 

 Mais là aussi, s’il y a discussion, elle restera ponctuelle, un moment précis dans notre histoire dans laquelle il sera difficile de revenir pour entretenir la discussion, sauf à ce que l’auteur ait besoin d’y revenir. L’animation du site passera par un nouveau sujet à ouvrir qui, lui-même, durera temps que l’auteur souhaitera en débattre ou qu’il ait résolu ses difficultés par notre intermédiaire ou au final par lui-même. D’autre part, ces discussions permettront difficilement aux absents d’y intervenir lorsqu’ils seront à nouveau de passage parce que la page sera en quelque sorte déjà tournée.

 

Aussi je souhaiterai inaugurer quelques sujets aux long cours, dans lesquels nous pourrions venir et revenir au fil du temps et des inspirations ou des changements qui seraient survenus par rapport à ce que nous aurions pu dire ou penser par le passé. Des discussions qui pourraient meubler les temps calmes que connait parfois le site et dans lesquelles les membres de la communauté pourront toujours venir s’y plonger au gré de leur assiduité plus ou moins grandes.

 

Dans cette optique, et très paradoxalement, jamais nous avions débattu sur les auteurs plus ou moins grands qui nous ont inspirés et qui parfois nous servent de modèle, ou en tout cas nous apportent parfois des pistes à suivre. Le sujet est vaste et mérite que nous prenions notre temps. D’autre part, à travers ces évocations, il pourra être intéressant de découvrir un peu plus les auteurs que nous sommes chacun et de nous interroger les uns et les autres sur l’éclairage que cela apporte sur nos textes. Bref, espérons que les claviers s’activent et que chacun y contribue au gré de son inspiration et de ses envies.

 

Autre thème du mois que nous pourrions discuter. J’ai dit qu’il n’y avait pas de textes, il y en a cependant un. J’ai enfin terminé le Chant des Pierres et comme ma fin est plus longue que prévu, j’ai scindé le chapitre en deux. Finir une histoire qui ne soit pas une simple nouvelle, donc avec un vrai début qui amène petit à petit une vraie fin, quelles que soient sa qualité ou la satisfaction qu’on ait eu à l’écrire, reste pour un auteur un moment très particulier.

 

Me concernant, il s’agit de la deuxième fois que cela m’arrive, alors que j’ai des histoires qui me tenaient plus à cœur et que j’avais d’autres projets en germe plus excitants. Seulement voilà, même si je donne l’impression de laisser en jachère certains de mes récits, je compte toujours les terminer un jour. Aussi, apposer derrière la dernière phrase à ce qui peut ressembler à un roman ces trois petites lettre que forme le mot « Fin » m’a donné une certaine fierté. Pas forcément au vue du résultat car j’ai déjà plein de modifications que je souhaite apporter, mais parce que j’ai tout bonnement réussi à aller au bout d’un projet (qui au départ ne devait être qu’une grosse nouvelle) qui m’aura pris une dizaine d’années (incluant une longue interruption au cours desquels il aura changé tout comme moi).

 

Donc voilà un sujet qu’il serait intéressant de débattre : comment vivez-vous la fin d’un grand récit et comment vivez-vous l’abandon ou le délaissement de l’un d’eux ? Si le thème vous tente, alors le forum vous est grand ouvert pour venir en débattre !

 

Mais : pour finir un récit, il faut le commencer et, dans les deux cas, il n’y a pas d’autre alternative que notre habituel cri d’appel:

 

Chroniqueurs, à vos plumes !


Connectez-vous pour commenter

Portrait de Zarathoustra
Zarathoustra a répondu au sujet : #21029 il y a 1 mois 3 semaines
Voilà, je lance à votre inspirations deux thèmes à débattre si l'envie vous en dit.
Portrait de Vuld Edone
Vuld Edone a répondu au sujet : #21048 il y a 1 mois 2 semaines
Oh mon dieu tout ce que je vais devoir rattraper à mon retour.

Je suis toujours largement débordé par mes histoires de prosodie -- et le fait que j'écrive ça à 5h du matin en est un indice -- mais je compte revenir le plus tôt possible.
Pas sûr que je participe aux auteurs qui m'ont inspiré -- notamment parce que mon éducation s'est moins faite par les livres que par la télévision et l'ordinateur -- mais je vais au moins profiter du nouveau format des Chroniques pour réamorcer mon entrée en parlant du SpaceApe-like qui me tourne dans la tête.
Il faut juste que j'aie la tête à ça.

Vraiment navré pour le silence, je panique un peu, on demande à un littéraire de faire des maths et la "courbe fondamentale" est devenu le nouveau mythe de ma profession...
Portrait de Zarathoustra
Zarathoustra a répondu au sujet : #21050 il y a 1 mois 2 semaines
On tache de faire au mieux pour que ton absence ici bas ne se fasse as trop sentir. Et c'est pas simple, autant se l'avouer... En tout cas, ça nous rassure que tu sois présent parmi nous au moins par la pensée... Pour ma part, j'ai connu de pareils moments, donc tu n'as pas à culpabiliser même si j'espère juste que cela dure moins longtemps que moi...
C'est vrai qu'il y a une forme de fatalité ici qui fait que bon an mal an, on soit au mieux deux ou trois à être actif. Et il est alors difficile d'avoir autre chose que des monologues ou des dialogues à deux... Je rêve pour ma part de nous trouver tous ensemble en même temps avec M Petch, San, Iggy et toi et moi (et pourquoi Krycek le jour où il retrouvera la foi dans sa plume). C'est pourquoi il est si frustrant pour moi de ne pas trouver ce petit équilibre, parce que 4 ou 5 membres en même temps, c'est dans l'absolu ridiculement dérisoire...

Mais bon, on garde confiance et on t'attend avec patience, ne t'en fais pas...

Pas sûr que je participe aux auteurs qui m'ont inspiré -- notamment parce que mon éducation s'est moins faite par les livres que par la télévision et l'ordinateur --

C'est effectivement assez curieux. Mais j'avais noté ta certaine distance à l'égard des "gropavé" (comme tu dis), alors que je pensais que certains auteurs avaient pu t'inspirer ou te donner quelques caps. Mais à la limite, que tu nous explique l'atypicité de ton parcourt serait également fort intéressant. Regarde-moi, j'explique que le sommet de mon attirance pour la fantasy se limite au livre d'armée Warhemmer Battle sur les elfes noirs... Sous certains points, tu n'es peut-être plus atypique... Et si Iggy ne s'y manifeste pas non plus, peut-être Est-ce aussi parce qu'il se sent moyennement concerné?

Bref, à la limite, si c'est le cas, je ne pense pas qu'il faille s'interdire d'intervenir pour le dire. Au contraire, comme je l'ai dit, le sujet est aussi l'occasion de découvrir d'où chacun vient...

Bon courage à toi pour tout ce boulot qui t'accapare autant...
Portrait de Krycek
Krycek a répondu au sujet : #21051 il y a 1 mois 2 semaines
Juste sur un point, avoir légué l'admin m'a permis de me remettre petit à petit à travailler mon univers du Roi Phenix (qui commence par mettre 95% à la poubelle pour viser ce que je voulais faire). Donc quelque part, je reviens à ma plume, même si entretemps beaucoup de choses IRL me prennent mon attention en priorité. Mais c'est un début et je trouve agréable de m'y remettre.
Portrait de Vuld Edone
Vuld Edone a répondu au sujet : #21102 il y a 4 semaines 2 jours
Je me rends compte, après avoir commenté le chapitre 9, en voulant passer au chapitre 10 et en ne m'en sentant pas la force, que je ne pourrai pas livrer de texte pour avril.
Je pourrais dire que c'est le travail qui m'épuise, je soupçonne aussi ma santé, mais je crois être surtout constamment préoccupé par d'autres choses qui m'empêchent de me concentrer sur la lecture et l'écriture. Des préoccupations en politique ou personnelles, des questions philosophiques ou logiques qui parasiteraient plus l'écriture qu'elles ne l'enrichiraient.

Je ne sais pas bien quoi penser de cet état d'abattement constant...