Hi'.

      Même pour un chroniqueur aujourd'hui les Chroniques doivent sembler des ruines. La vermine a laissé place au silence des tombes et un message d'erreur trahit le manque d'attention. Et pourtant les Chroniques des Jours Anciens, ces sacrées Chroniques, sont toujours là et seront là encore, habitées par l'ombre d'un renard d'antan.

      On a souvent parlé, en écriture, du fameux "mur" que rencontrent les débutants à mesure qu'ils apprennent et qu'ils découvrent tout ce qu'ils ont encore à apprendre. Cet instant où tout semble vain et où la passion se brûle à la réalité. On a l'impression d'être Icare, puis Sisyphe, puis personne, à défaut d'être Hercules. Une sorte d'apathie frappe qui contamine tout et rend tout vain et sans goût, pareil aux maux d'amour mais fort heureusement plus doux, et qu'une quelconque distraction peut sauver. On ne parle peut-être pas assez de la découverte contraire, lorsqu'au milieu de ce marasme on réalise la faille, la brèche par laquelle progresser encore. Aussi petite soit-elle. Aussi ténue, aussi infime. On s'y jette avec la bravoure des chevaliers. Ce sont ces combats de la volonté qui ne sont pas motivés par une quelconque abstraction céleste, un alignement des planètes, mais par une idée concrète, aussi vague soit-elle, une possibilité, un plan qu'il nous faut mettre en oeuvre comme si toute notre vie avait convergé vers cet instant. Il y a cette idée que l'on peut accomplir ce qui nous semblait impossible avant, ce moment grisant où l'on se sent vivre. C'est pour ces instants de création que l'écriture, en tant qu'art bien plus qu'en tant que simple expression, prend tout son sens. Un dépassement certes pas des pratiques d'autrui, mais de ses propres limites.

      Cette réflexion n'a pas trait aux Chroniques, pas directement. Les Chroniques vont très bien. Les Chroniques aux jours anciens étaient pleines de vie et de gens, sur les mers d'un internet qui n'existe plus et ne suit plus les mêmes règles, et les âges et les attentes ont laissé leur marque. Mais les Chroniques vont très bien. Les Chroniques des Jours Anciens préservent cette passion qui en a animé autant, qui en animent toujours et la flamme de ceux qui en seraient animés à nouveau. Demeure de vieux grognards, atelier de scribouillards ou lieu d'errance, les Chroniques sont les Chroniques, et parce qu'elles sont ce qu'on en fait, elles le font bien, et elles vont très bien.

      Les chroniqueurs, eux, ont leurs hauts et leurs bas. Le renard a délaissé ces lieux, trop longtemps, et trop conscient d'y avoir amené également ce silence désagréable. Avec lui d'autres se sont tus, et les jours peuvent passer dans cette torpeur profonde mais les chroniqueurs sont bien là. La taverne est fermée, le laboratoire abandonné, la bibliothèque, déserte, mais les chroniqueurs sont bien là. Il ne reste personne pour lire, personne pour écrire et personne pour commenter, mais les chroniqueurs sont bien là. La flamme brûle toujours et les Chroniques, ce site antique et désuet, a toujours ses gardiens. Tout autour les sites vivent et meurent au rythme des visiteurs, aux circonstances et aux sursauts communautaires, et ici par hasard, par inadvertance, par accident, sur un coup de tête ou de passion, par ennui ou par besoin, par nostalgie, par entrain, un simple texte peut réveiller un temple. Le renard vit chaque jour, dans un tout autre domaine, l'histoire du mur et de la faille, et les textes qui lui viennent en tête son tantôt victorieux, de batailles grandiloquentes et d'utopies relatives, tantôt désespérés, désolés et emplis de loques hagardes, tantôt épiques à nouveau, retraçant des civilisations entières et des affrontements d'univers selon les sursauts et les échecs. Et puisque c'est son quotidien, le renard voit les Chroniques pareillement, comme un lieu d'impossible à préserver à tout prix, indépendamment de ce que les chroniqueurs en font. Et lorsque la réalité aura enfin bien voulu la céder aux rêves, alors enfin, enfin...

      Un nouvel an doit être un jour d'espoir et de bonnes résolutions. Pour les Chroniques, pas de promesses, mais pas de nostalgie non plus. L'éditorial va revenir, quitte à ne rien dire, sous l'encre du renard, simplement parce que les Chroniques seront là encore pour quiconque ne s'inquiète de rien sinon de retourner, chroniqueurs,

      à vos plumes !

Log in to comment

Portrait de Vuld Edone
Vuld Edone a répondu au sujet : #21441 il y a 2 semaines 2 jours
Hi'.

Je pense avoir délaissé les Chroniques assez longtemps. Même si je ne peux pas me forcer à écrire des textes, je tenais au moins à reprendre les éditoriaux pour dire que yup, je suis là, et pour m'excuser de cette distance.
Je dois m'en excuser doublement parce que ce silence me fait me sentir bien. Je m'en suis rendu compte en voyant un autre site d'écriture mourir, à quel point je me sentais libéré d'un poids. De nouveau libre d'écrire n'importe quoi, sans crainte de forcer quelqu'un à me lire. Oui c'est bête mais, surtout ces temps-ci, j'aurais le besoin contraire de tout autre auteur. Un besoin d'intimité, de me retrouver entre moi, moi-même et mes personnages.
Mais bref.

J'ai toujours le besoin dévorant de réinventer l'une des roues de ma profession, et je suis en retard sur absolument tout, donc une fois encore ce silence va durer. Bref, rien de nouveau, et bonne année !
Portrait de Ignit
Ignit a répondu au sujet : #21443 il y a 2 semaines 18 heures
Bonne année !
Portrait de Zarathoustra
Zarathoustra a répondu au sujet : #21445 il y a 2 semaines 14 heures
Bon, encore une nouvelle année pour nos Chroniques! La 19eme, si j'ai bonne mémoire. Une longue, très longue route, malheureusement plus trop empruntée.

Donc bonne année à tous. Et un grand coucou pour Ignit! Tu en es où? Tu écris toujours?

PS: Et si tous ceux pour qui ce site a encore un peu d'importance et qui passaient par la pouvaient profiter de cette nouvelle année pour nous aider à lui donner un peu d'animation comme le fait Iggy depuis plus d'un an, cela nous ferait bien entendu grand plaisir. Sans dire que plus on est de fous etc., mais y a un peu de ça.
On peut bien sûr discuter ici des modalités. Et prendre tout notre temps pour la faire. :)
Portrait de Ignit
Ignit a répondu au sujet : #21446 il y a 1 semaine 6 jours
Je n'ai absolument rien écrit de mon dernier passage ici... J'essaie de m'y remettre ; je zieute par ici de temps en temps, désolé de ne pas avoir donné de nouvelles plus tôt.
Portrait de Vuld Edone
Vuld Edone a répondu au sujet : #21447 il y a 1 semaine 6 jours
Aucun problème, 'a fait toujours plaisir de croiser d'autres grognards à l'occasion.
Portrait de Zarathoustra
Zarathoustra a répondu au sujet : #21448 il y a 1 semaine 6 jours
En tout cas, ça fait plaisir de savoir que tu n'oublies pas les Chroniques. On est malheureusement de moins en moins nombreux pour tenir la boutique, donc quand tu passes dans le coin, n'hésite pas à laisser un p'tit message, ça nous fera toujours plaisir (y un topic un peu plus bas qui dit "j'ai rien à dire mais je le dis quand même" exprès).

Sinon ça te dirait qu'on lance un défi? Tu choisis le thème qui t'inspirerait le plus et on on essaie de faire un texte sans contraintes de longueur. Au contraire, avec une prime à la concision (style nombre de caractères maxi) et c'est toi qui fixes les règles.
On a besoin d'un peu d'animation, donc ça ne coûte rien de tenter un truc. Et si ça débouche sur rien, c'est pas grave. Parfois ce type de défi m'a donné des idées qui n'avaient rien à voir mais qui m'ont donné envie de remettre les doigts sur le clavier pour un autre texte.
ça te dit? Mais ne te sens pas obligé.
Au pire, c'est toi qui fera l'arbitre ou le juge pour départager les dizaines de textes qui vont tomber à la suite. :laugh:
Portrait de Ignit
Ignit a répondu au sujet : #21449 il y a 1 semaine 5 jours
Pourquoi pas ; je pense que ça pourrait m'aider.
Portrait de Zarathoustra
Zarathoustra a répondu au sujet : #21450 il y a 1 semaine 5 jours
OK, alors on attend tes éventuelles propositions.
Portrait de Ignit
Ignit a répondu au sujet : #21451 il y a 1 semaine 3 jours
Je vous laisse trancher parmi ces propositions :

- blizzard
- puits
- guet-apens
- possession
- vertu
Portrait de Vuld Edone
Vuld Edone a répondu au sujet : #21452 il y a 1 semaine 3 jours
Je crois que "blizzard" est un peu trop réaliste à mon goût. "Possession" me rappelle un défi de Sàn, "vertu" patauge partout dans mes textes, donc ça laisse "puits" ou "guet-apens". Le second étant traitable grosso modo comme un tronchage d'orques.

Donc "puits".
Portrait de Zarathoustra
Zarathoustra a répondu au sujet : #21453 il y a 1 semaine 2 jours
Je n'aurais pas écarté "blizzard" parce qu'on peut fort bien ne pas le traiter de manière réaliste.
Quant aux autres, c'était Guet-apens qui me tentait le moins parce que je trouvais ça, comme Vuld pour "blizzard" trop "réaliste" (en l'occurrence trop axé sur le suspense ou l'action, ce qui ne fait pas partie de mes moteurs d'écriture).

Donc va pour "Puits", même si, comme ça d'un coup, je ne vois pas encore ce que ça pourra donner.

Donc rappel des règles:
1- On écrit sans contraintes de longueur, mais le concis est encouragé. Et on publie ça dans "Scriptorium", sauf si l'inspiration venait et qu'on aboutisse à un truc conséquent (style 4 pages ou plus). Si tel était le cas, il serait bienvenu de tenter en parallèle un very short "one shot". :lol:
2- Pour ce qui est de la dead line, on n'en pas particulièrement, même si ce serait bien qu'on le remette pour février (oui, parce qu'un peu de pression ne nuit jamais).
3- S'il y a 3 textes ou plus qui jouent dans la même catégorie question longueur. On pourra faire un petit vote sur notre favori. Aucune d'obligation.
4- On écrit pour se faire plaisir avant tout sans se soucier que "cela ne soit pas assez bien" pour être lu par les autres.
5- Le thème est "Puits", mais peu importe que cela soit dans le sujet ou hors-sujet. Ce thème n'est là que pour provoquer l’envie d'écrire. On pourra juste expliquer comment il aura provoqué cette envie.

C'est OK pour vous?
Portrait de Ignit
Ignit a répondu au sujet : #21454 il y a 1 semaine 1 jour
Ok pour moi ! Et va pour une deadline sur le début du mois de février !