Hi'.

      Il aura fallu cinq jours pour que cet éditorial ait lieu, la faute aux coupables habituels, et ce retard ne change pas grand-chose.

      En grande partie l'administration du site est à blâmer pour l'activité du site qui en janvier avait repris. Le Récit du Mois promis n'est jamais arrivé, les discussions se sont étiolées, à présent encore un texte attend au scriptorium des remarques qui mettront des semaines à venir, si elles viennent jamais. Cette léthargie est la norme, mais quand l'administration elle-même peine à suivre elle devient véritablement pesante. Il n'est pas étonnant que Krycek, au-delà des aspects techniques, ait senti le poids du temps et du passé. Quel étrange manoir hanté que ces Chroniques, où le silence est le plus grand occupant.

      Chose étrange, en regardant le texte de l'elfe noir le renard s'est demandé quels textes il voudrait lire. Si demain Krycek venait présenter des textes du phoenix, ne serait-ce pas le même style, le même genre, un style semblable et au final, la même réception ? Les sagas demandent énormément de préparation et bien souvent phagocytent tout ce qui se fait autour. Qui se lancerait dans une telle aventure quand seul le silence lui répondrait ? La réponse du Libra était de faire du silence même un personnage et un antagoniste, les personnages luttant pour leur existence même et celle de leurs univers à coups de plume et de desseins tortueux. Mais le Libra est rendu au silence à son tour, et comme les bougies d'un corridor, comme les pages d'un livre dans les courants d'air, comme les lueurs d'une fenêtre à l'approche du soir, cet étrange monde d'une autre ère, plein de rêves et frappé de réalité, retourne à la page blanche.

      Pour un an, deux ans encore et plus sans doute, les Chroniques des Jours Anciens continueront à défier le temps. Si le dernier personnage à y résider, plutôt que les nains et aventuriers, plutôt que enfants et peintres et elfes et dieux et démons et les dragons et les fées, les chevaliers comiques et les ogres et les pilotes et politiciens et les chroniqueurs eux-mêmes, si ce dernier personnage doit être MGRV, même alors la flamme serait encore préservée. C'est une histoire qui s'écrit sans plume et qui continuera de s'écrire jusqu'à ce que la roche elle-même se désagrège. C'est une histoire que tous les chroniqueurs présents et fantômatiques écrivent sans y penser.

      S'il ne devait rester que l'éditorial, l'éditorial continuerait de tracer ce récit surréaliste d'un site et d'un phoenix rattaché, chroniqueurs,

à vos plumes !

 

Connectez-vous pour commenter

Portrait de Vuld Edone
Vuld Edone a répondu au sujet : #21571 il y a 2 mois 1 semaine
Hi'.

J'ai hésité à écrire l'éditorial, vu le retard et le manque de choses à y dire.
Personnellement, je vis mal mon échec de Haro, surtout après avoir abandonné Libra II. Je n'ai pas participé aux discussions du compactus et même s'il est court, j'hésite à me plonger dans le brouillon de Zara'. Ce n'est même pas pour promouvoir, grand mot, ce brouillon que je me suis décidé.
C'est en repensant au poids sur les épaules de Krycek, que j'ai l'impression de ressentir à mon tour. Et puis, en écrivant, le reste m'est venu.

Je reste d'avis que, s'il fallait écrire un récit commun, ce devrait être le Libra. La mise en scène par écrit de l'histoire des Chroniques, non tel qu'elle est mais telle qu'on la vit. Chose amusante, je pensais utiliser Haro dans Libra II, plutôt qu'un autre personnage, pour me pousser à reprendre ce récit.
"Je ne sais plus ce que je veux lire", mais j'aimerais bien lire des récits des Chroniques...

Est-ce qu'on ne pourrait pas (ré)écrire sur les Chroniques ?
Portrait de Zarathoustra
Zarathoustra a répondu au sujet : #21572 il y a 2 mois 1 semaine
J'ai un moment imaginé m'occuper de cet édito, mais je trouve que l'exercice n'a plus de sens si c'est la seule chose qui sort de nos chroniques. Parler du silence ou du vide est un palliatif, mais sans membre actif, sans texte et sans commentaire, cet exercice me parait quelque désespéré. Un cri dans l'espace intersidéral du net...
J'ignore ce qui permettrait à ce site de retrouver une place dans la hiérarchie google... Mais cela sera dur de continuer ainsi. Surtout quand l'un de nous a une thèse à écrire, un autre un enfant qui arrive et un autre un enfant qui est né en début d'année et un dernier qui a la tête à autre chose qu'écrire (moi en l’occurrence).

Je pense qu'il faudrait se limiter à un édito par saison...
Portrait de Vuld Edone
Vuld Edone a répondu au sujet : #21573 il y a 2 mois 1 semaine
Oui non. L'éditorial n'avait pas de sens jusqu'à ce que je lui en donne. L'exercice serait un poids si je parlais d'une activité qui effectivement n'existe plus, ou trop sporadique pour être rapportée chaque mois. Alors je me dis "eh, je suis chez moi, je fais ce que je veux", et je vais traiter l'éditorial plus comme un méta-récit désormais.

Je ne me pose pas la question de la hiérarchie google, seulement la question de ma propre écriture. Tant que j'ai envie d'écrire, les Chroniques seront là.
Dans quel état est une autre question. Côté conversations je ne brille pas exactement...