Impe : Bon. J’ai donc une série de questions (qu’il est possible que j’étoffe au fur et à mesure de l’interview au gré de la situation) à te poser.

Il y a trois grandes parties. La première sur toi, avec quelques questions un peu simples, la seconde sur toi en tant que lecteur et la dernière sur toi... en tant qu’auteur.

Gulix : Très bien

 

N’hésite pas à développer et n’oublie pas, tout ce que tu diras pourra être retenu contre toi...

Je le jure

 

Avant toute chose, peux-tu te présenter ?

Sur le net, et avec quelques potes, je m’appelle Gulix. Sinon, c’est Nicolas. Je suis breton depuis toujours et j’habite près de Brest, à la campagne. Je suis depuis peu salarié dans une entreprise d’agro-alimentaire, en tant qu’analyste-développeur. Avant ça, j’ai étudié l’informatique.

Et j’ai 22 ans

 

(j’avais quelques questions indiscrètes, mais on va rester sérieux...) Quelle est ta couleur préférée et ton animal favori ?

Et bien sûr pourquoi ...

Ma couleur préférée est le vert (avec une préférence pour les teintes bleu-vert). Pourquoi ? Aucune idée, j’ai toujours aimé ces tons. Le orange arriverait en deuxième position. Ca, par contre, c’est parce que j’adore les teintes automnales.

Pour l’animal, c’est le loup. Je le trouve très noble, et j’adore la façon dont une meute est gérée. C’est un coup de foudre depuis tout petit.

 

Le pays où tu voudrais habiter ? (réel ou non)

J’adore la Bretagne, c’est la plus belle région que j’ai pu visiter. J’ai encore découvert de nouveaux décors ce Week-End en me perdant dans les Monts d’Arrée. Sinon, deux pays m’attirent énormément : l’Espagne que j’ai pu découvrir à travers mes amis espagnols rencontrés en Erasmus, et le Canada, pour ses étendues sauvages.

 

D’accord ^^

Dis-moi ce que tu ferais avec un demi-million de dollars...

(gracieusement offerts)

Un voyage en Amérique, en commençant par le Québec, traversée jusqu’à Vancouver. De là, on descend vers Seattle, on pousse jusqu’à Los Angeles. Direction Vegas, pour faire quelques tournois de Poker, puis direction Mexico. Retour en Bretagne. S’il me reste de l’argent, je me fais plaisir avec moults DVD et romans, et je fais une méga fiesta avec mes potes

 

Pourquoi t’être prêté à cette interview ?

Parce qu’il en fallait bien un, et que j’espère interviewer d’autres membres en particuliers.

Et pour ça, il fallait se lancer

 

Qu’attends-tu "exactement" de cette interview ?

Peut-être éclairer un peu plus les autres sur ce que je veux écrire, et le pourquoi. Et puis, aussi, me redonner un coup de fouet question motivation

 

Comment vois-tu les chroniques des jours anciens, par rapport à son passé et à son avenir ?

C’est la grosse transition. On a perdu pas mal de membres, d’autres sont arrivés, et, comme d’hab, on a les périodes de creux. C’est pourquoi je vais intervenir sur le site pour le redynamiser. J’ai repris le bébé de Kundin, et j’espère ne pas le laisser sur le bord de la route.

D’ici à la fin de l’année, je pense que les Chroniques nouvelles auront vraiment montré leur visage. Parce que, pour l’instant, on reste très (trop ?) proche des anciennes Chroniques. Et je pense que, au vu de l’état actuel du net, pour conserver une bonne dynamique, il faut changer quelques points. Mais tout ça sans changer l’esprit, et ça, c’est pas facile !

 

Peux-tu donner en deux mots l’esprit des chroniques (sachant que chacun peut avoir sa propre conception ^^)

échange ...

le deuxième est plus difficile ...

diversité

 

Penses-tu qu’un site comme les chroniques puisse pousser à la lecture ?

Non. Je pense que ceux qui arrivent sur les Chroniques sont déjà de bons lecteurs.

 

Et toi, en tant que lecteur, à présent, qu’aimes-tu lire ?

Ces derniers mois, ma série fétiche a été La Compagnie Noire, et c’est vraiment la littérature que j’aime. J’apprécie la fantasy, mais quand elle s’attache vraiment aux personnages (comme dans le Trône de Fer). Les demonstrations magiques, et les héros surpuissants ne m’intéressent plus. J’aime beaucoup les oeuvres qualifiées de "noires".

Et puis je suis dans une période "Comics", tout spécialement l’Ultimate Universe de Marvel, dont la série phare Ultimates m’a littéralement scotchée.

 

Que voudrais-tu pouvoir lire sur les chroniques ? (si tu pouvais décider de ce qui s’y publie)

De l’aventure et du pulp ! J’ai d’ailleurs quelques idées qui germent sur des bouts de papier. Et puis des mélanges de genre : policier-fantasy par exemple. J’aimerais vraiment avoir de la littérature de genre dans son ensemble : policier, horreur, fantastique, ...

 

Prends-tu plaisir à te relire ?

Honnètement, ça me fait parfois sourire. Quand je relis certains textes de ma compilation, je me dis que j’ai fait des progrès. Maintenant, certaines histoires posées sur le papier me font toujours envie, pour une suite ou une réécriture.

 

Quel serait le livre « parfait » ?

Un mélange d’Indiana Jones, de Sherlock Holmes mâtinée de fantastique dépaysant. J’aime quand ça décoiffe et dépayse. Mais, pour l’instant, le livre parfait reste le Château Noir (dans un tout autre genre que ce que je viens de mentionner).

 

Donc ce livre existerait ?

J’aimerais bien le trouver... Mais, la condition siné qua non pour qu’il soit parfait : qu’il ait une fin (et pas en 16 tomes !). Bien que je suive les séries La Compagnie Noire et Le Trône de Fer, je ne lis en dehors de ça que des "one-shots". Marre des séries à rallonge

 

Penses-tu que tu pourrais l’écrire ?

Je préfèrais le lire

 

En tant qu’auteur, quel fut ton premier texte, de quoi parlait-il ?

La peur. Il s’agissait d’une rédaction, en 5e. J’avais eu les honneurs du professeur, et j’avais participé à un concours de nouvelles (soldé par un échec). Il fallait parler de la peur en racontant la recherche d’un chat dans la nuit. J’adorais les rédactions !

 

Penses-tu qu’il ait influencé le reste de tes écrits ?

Non, car mes "influences" étaient loin d’être définies à l’époque. J’étais déjà grand lecteur, mais plus du côté des classiques "intéressants" : Jules Verne, Agatha Christie, Edgar Allan Poe, Conan Doyle ...

Le fantastique est arrivé un ou deux ans plus tard

 

et qel est ton texte préféré de ceux que tu as écris ?

Il y en a deux : Gladiatrice, et Et tous périront ....

 

Gladiatrice, comment l’as-tu imaginé ?

Je travaillais à l’époque à Rennes, et je faisais le trajet tous les Week-End (250 km). Je l’ai imaginé pendant un de ces trajets, et je l’ai rédigé le soir sur le PC. JE sortais d’un visionnage sur les gladiateurs, et ce Week-End-là, une ourse était tuée en France. Et l’idée est venue comme ça, ainsi que le message.

 

Tous les rapports à l’Afrique dans le texte font allusion au personnage noir de Gladiateur qui veut rejoindre sa famille, où s’agissait-il d’un message personnel ?

Ni l’un ni l’autre, je voulais surtout humaniser le personnage central, éloigné de ses racines.

 

Et tous périront... c’est bien ce texte dont tu n’as écris que l’introduction ?

Oui

 

Et qui n’a jamais été continué ?

Mon plan pour ce texte était d’écrire ce prologue, suivi de quatres chapitres, et d’un épilogue. Chaque chapitre aurait été séparé en deux parties : l’enquête, le "meurtre" suivant. Et un épilogue se terminant sur la conclusion de l’enquête. J’ai encore le déroulement du scénario, et le début du premier chapitre, mais les idées et la motivation m’ont quitté.

Je n’arrivais pas à enchaîner les phrases comme je voulais. Mais je compte bien reprendre ça un jour ou l’autre (pas avant un an, en tout cas)

 

Et les chroniques de Scarn ?

Pareil. Le plan est là, mais je bloque. Et ça m’exaspère. Mais je pense savoir pourquoi : la planification. J’ai trop figé les choses en planifiant l’histoire à l’avance. Et je n’arrive plus à avancer après.

 

Ce qui m’amène à la prochaine question : Comment définirais-tu ton style ?

Autant dans ta manière d’écrire que dans le texte lui-même

Cinématographique ? C’est comme ça que j’écris : je visualise la scène dans ma tête, avec le dynamisme, la musique (et oui), et c’est là que je me lance. Après, est-ce que ça se voit ? Mon dernier chapitre pour les Chroniques de Scarn (dans sa deuxième partie) me semble bien réfléter ça.

En y réfléchissant, c’est même peut-être plus BD comme approche, car je vois les différentes planches, mais j’ai du mal à lier tout ça ensemble...

 

Visiblement, ça me rapporte à ma dernière réflexion sur le forum : tu n’aurais pas une légère tendance à vouloir représenter une image plutôt qu’un fait ?

Complètement, c’est comme ça que je fonctionne : je vois mes personnages dans ma tête, et j’illustre.

Si j’avais su dessiner, il y a longtemps que j’aurais essayé de me mettre à la BD ;->

 

Après tout, tu as déclaré aimer les comics, normal qu’ils t’influencent . Mais une question me vient.... Par quelle phrase débuterais-tu la suite des chroniques de Scarn ?

J’ai pas le doc sous la main, mais cette phrase est déjà écrite (mais le chapitre incomplet ...). Ca doit être quelque chose comme : "Cela faisait deux jours qu’elle le pistait, et la trace semblait de plus en plus fraîche."

 

Et quel est le mot que tu emploies le plus et que tu aimes le plus employer ?

Pas facile comme question ! Pour celui que j’utilise le plus, en dehors des insultes qui jalonnent ma vie quotidienne (j’extériorise beaucoup), ce serait "hein ?", parce que je suis très distrait. Et celui que j’aime le plus employer, c’est "here we go"

 

Quel est le mot ou l’expression que tu es certain de ne jamais employer dans un texte ? (s’il en existe un)

anticonstitutionnellement, parce que je vois vraiment pas comment l’employer ?!

 

Pourquoi écris-tu(re) ?

(merde, je pensais avoir enlevé ce jeu de mot !)

Il est pas mal !

 

(désolé)

J’écris à cause du jeu de rôle. Le jeu de rôle a amorcé mon désir de faire vivre des personnages, mais je n’ai pas vraiment réussi à combler ce désir. Alors j’écris.

 

Es-tu donc un rôliste pur et dur ?

(tel que décrit par Saladdin ?)

Ca se pourrait ... mais je n’ai pas joué depuis au moins 2 ans, si ce n’est 3. Plus le temps, éloignement du groupe de joueurs, et surtout inadéquation : quand mes potes continuent de jurer sur DD3, moi je veux voir autre chose. Et puis, j’aime faire vivre mes personnages, quand mes potes sont plus dans l’esprit Wargames à trouver la meilleure combinaison de pouvoirs.

Mais, quand je jouais à Warhammer et Cie, c’était pareil : j’essayais de faire vivre mes armées et autres bandes, et me faisait battre à plat de couture parce que je ne connaissais pas les combinaisons gagnantes.

Par contre, même sans jouer, je suis l’actualité du JDR, et j’achète des suppléments de "contexte". J’adore lire les descriptions d’univers.

 

Dans un autre domaine, Quels sont tes projets d’avenir en écriture ?

(et en lecture)

En écriture, j’espère lancer mon GROS projet en septembre, et avoir un bon suivi derrière. Je l’imagine comme une série TV (une autre très grosse influence), avec des épisodes semi-indépendants, et une trame générale. J’ai le début, j’ai la fin, j’ai les thèmes généraux, mais pas de planification ce coup-ci. Question inspi : le melting-pot de toutes mes influences, dans un univers maison.

En lecture, la suite de la Compagnie Noire, rattraper le retard pris sur les Chroniques (tous les soirs cette semaine), et puis sans doute la Trilogie de la Louve et l’Enfant. Il y a aussi Wielstadt, que je vais relire, pour la fin de l’année

 

Nous arrivons vers la fin... Et comme il est neuf heure neuf, et que j’ai toujours une idée à neuf heure neuf, j’aimerais te poser encore deux questions...

here we go !

 

Une, que te dirais-tu si tu pouvais t’envoyer un message cinq ans en arrière ?

Mets-toi à l’Espagnol !

 

Et que te dirais-tu maintenant, cinq ans plus tard ?

Espana esta muy buena y espanoles muy sympaticos !

 

L’espagne est bien, les espagnols sont sympatiques ?

Parfaitement ! Je pensais me débrouiller en ne connaissant que l’anglais et le français, mais six mois en Belgique avec italiens, espagnols et autres grecs m’a fait changer d’avis. J’apprends donc l’espagnol pour partir à la découverte de ce pays en septembre !

 

En même temps que ton "gros projet" ?

Je compte finir la première partie du projet mi-août, donc le voyage sera une pause, et surtout le moment de prendre de l’inspiration dans l’architecture et les paysages, parce qu’une partie de l’histoire se passera dans une simili-espagne

Et puis je pars que 10 jours en Espagne ...

 

On attend de lire ça ^^

J’ai hâte de finir de l’écrire aussi !

 

Un dernier commentaire, pour terminer, à l’intention de nos amis auteurs qui lisent ces lignes ? (et aux éventuels lecteurs de passage)

Continuez d’écrire ! Et, si vous voulez des idées, contactez-moi ! ^^ J’ai plus d’idées que de temps pour les mettre proprement en récit.

 

Voilà, nous sommes parvenus à la fin, après 1h17 d’entretien. Satisfait de l’interview ?

Nickel Chrome ! Merci à toi

 

Merci à toi d’avoir bien voulu participer.

Log in to comment